Pages

mardi 21 octobre 2014

Eleanor & Park, Rainbow Rowell




Quatrième de couverture
1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths... Et qu'importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.







Mon avis

Tombée sous le charme de la plume de Rainbow Rowell lors de ma lecture de Fangirl il y a plusieurs mois, et devant l'engouement de la blogosphère pour Eleanor & Park, je me suis dit que je ne devais pas rater ce livre. Resté quelques temps dans ma wishlist, je l'ai finalement eu pour mon anniversaire. Je ne me suis cependant pas tout de suite plongée dans cette lecture, principalement par peur d'être déçue. Et c'est malheureusement mon constat. Je crois que j'en attendais trop ... Je m'explique.

J'ai avalé les 80 premières pages d'une traite, toujours aussi charmée par l'écriture de l'auteur. Les premiers échanges d'Eleanor et Park sont timides et si mignons. J'ai souri à plusieurs reprises, touchée par leur gêne et leur attachement grandissant. Mon enthousiasme est pourtant rapidement tombé. J'ai trouvé ce livre lent. Trop lent à mon goût. Certes, l'histoire est très belle et nous rappelle des moments de notre adolescence. La vie familiale d'Eleanor est également prenante. Heureusement qu'elle était là d'ailleurs. Elle a sauvé le roman.
Eleanor et Park sont attachants au début de l'histoire, mais ils deviennent niais au fur et à mesure des pages. Ils sont censée avoir 16 ou 17 ans, mais j'avais l'impression de suivre deux adolescents de 13 ans qui découvrent la vie. J'ai aussi été gênée par le rythme de leur histoire. Au début, tout est très lent, et j'ai aimé qu'ils prennent leur temps. D'un seul coup tout s'accélère (trop), puis redevient lent (trop). Je ne l'ai pas toujours trouvée très crédible ...

Je me suis sentie proche d'Eleanor au début. Son histoire personnelle m'a touchée puisqu'elle faisait parfois écho à la mienne (qui est loin d'être au même niveau de gravité que la sienne). Oui, elle a un sale caractère, mais je lui pardonnais à chaque fois, comprenant son mécanisme de défense et son manque de confiance en elle. Cependant, j'ai fini par ne plus lui trouver d'excuses et elle m'a profondément agacée.J'avais juste envie de venir la secouer, de lui dire de se bouger et d'ouvrir les yeux sur les personnes autour d'elle. Park et ses parents font tout pour l'aider, mais elle ne semble pas le remarquer ou s'en soucier.
Quant à Park, c'est le meilleur ami parfait. Il est attentionné, sérieux et marrant (parfois). En revanche, j'ai du mal à le concevoir en petit ami. Il s'emballe très vite et ne cesse de s'écraser devant Eleanor pour un oui ou pour un non. J'aurais aimé qu'il fasse preuve de plus de caractère et de répartie à certains moments.

Les +
Une histoire touchante

Les -
Des personnages agaçants à la longue
Une histoire qui manque de rythme

En bref, c'est une jolie histoire qui parle à tout le monde mais qui est trop lente à mon goût. J'ai mis une semaine à lire ce livre ! Je n'arrivais pas à lire plus d'une dizaine de pages à la fois parce que je m'ennuyais vite. Je conseille pourtant cette histoire à tous les amoureux des romances. Ce livre vaut le coup rien que pour la plume de Rainbow Rowell !

dimanche 12 octobre 2014

[Un Livre #3] The Lying Game, Tome 1 - Tu es moi

De quoi ça parle ?

Emma passe de familles d'accueil en familles d'accueil depuis le jour où sa mère l'a déposée chez une amie et n'est jamais venue la chercher. A quelques jours de ses 18 ans, elle découvre une vidéo sur internet, dans laquelle elle voit une jeune fille qui lui ressemble trait pour trait se faire agresser. Sous le choc, elle fait des recherches et parvient à entrer en contact avec elle. Elles se rendent alors compte qu'elles sont jumelles et se donnent rendez-vous. Cependant, Sutton (la jumelle) ne vient pas. Emma découvre alors la vie à côté de laquelle elle est passée. Rapidement, elle reçoit un mot anonyme lui annonçant que sa sœur est morte, et qu'elle doit prendre sa place si elle ne veut pas subir le même sort. Emma se lance alors dans une enquête compliquée, bien décidée à découvrir qui a tué sa sœur.




Titre VO : The Lying Game 1
Auteur : Sara Shepard


Ce que j'en ai pensé

Grande fan de la série Pretty Little Liars, j'ai décidé de me lancer dans la lecture de la saga les Menteuses, écrite par Sara Shepard. C'est alors que j'aie découvert son autre série : the Lying Game.

On remarque rapidement que cette histoire a des similitudes avec les Menteuses. Une lycéenne populaire qui martyrise les autres finit par être victime d'une vengeance. Les proches de la disparues reçoivent des mots anonymes et sont victimes d'agression. Bref, le même pitch que PLL.
L'originalité de cette série réside dans la double narration. Dès les premières lignes nous savons que Sutton est morte (donc rassurez-vous, il n'y a aucun spoiler dans cette chronique) et elle s'exprime à cette moment grâce à une narration à la première personne. Le reste du temps, c'est un narrateur externe qui se charge de raconter l'histoire. Cette particularité est un peu perturbante au début car les passages de Sutton ne sont pas dissociés du reste, ne serait-ce que par une police ou mise en page particulière. On s'habitue rapidement et on ne fait plus attention à cette gêne.

J'ai trouvé le début un peu lent.  L'histoire doit se mettre en place mais j'ai été un peu perdue avec tous les nouveaux personnages qui arrivent d'un coup. J'ai commencé à vraiment apprécier ma lecture quand Emma commence à être menacée.Avec elle, je me suis prise au jeu, et j'ai soupçonné les autres personnages les uns après les autres. Comme dans les Menteuses, Sara Shepard amène sa dose de rebondissements, et je me suis parfois sentie ridicule de m'être laissée berner.

J'ai tout de suite aimé Emma. Elle a connu son lot de déboires malgré son jeune âge, mais elle ne s'apitoye par sur son sort. Sa faculté d'adaptation m'a bluffée. Obligée de comprendre les choses rapidement et d'anticiper les moindres actes des autres afin de ne pas être démasquée, elle est sans arrêt sur le qui-vive. Elle est rusée, réactive et intelligente. Et surtout, elle ne se laisse pas aller quand les choses s'aggravent. Jamais elle ne se détourne de son chemin alors que cela pourrait se comprendre : après tout, elle fait tout ça pour trouver l'assassin d'une soeur qu'elle n'a jamais connu. 
J'avoue que j'aie un peu de mal à croire que les parents de Sutton ne se rendent pas compte de la supercherie ... Après, peut-être que cela est utile pour l'histoire. Ici, tout le monde est suspect
J'ai apprécié d'autres personnages mais je ne peux pas m'empêcher de me méfier. L'un d'eux est sûrement derrière tout ça.
J'ai détesté Sutton ! On a tous connu une fille exécrable au lycée, qui se croyait tout permis. Ici, elle est bien pire. Elle a mis en place le Jeu du Mensonge, dans lequel tous les coups sont permis, même avec ses meilleures amies. En revanche, j'ai plus aimé la Sutton narratrice. Elle sait qu'elle est morte, mais elle est amnésique. Ce qui fait qu'elle découvre elle aussi ses manigances, ses actes parfois horribles, et elle est effarée.

L'intrigue est bien ficelée. Au début, je me demandais dans quelle direction irait l'auteure, et surtout si elle comptait ou non donner du rythme à son récit. J'ai lu les 3 premiers tomes des Menteuses, et je les trouve beaucoup trop lents (comparé à la série). J'avais peur de ça ici. Heureusement, Sara Shepard ne retombe pas dans le piège, et nous offre rapidement plusieurs suspects. Les indices arrivent au bon moment, pas trop vite, ni trop lentement. Et ils sont tous crédibles ! Justement, je me suis à chaque fois demander où voulait en venir l'auteure puisque je pensais avoir trouver le coupable. Et finalement une nouvelle découverte le discréditait, pour un moment.

Les +
Une intrigue bien menée
Une héroïne attachante

Les -
Un début lent
Une double narration qui perturbe parfois

En bref, j'ai apprécié cette lecture. J'ai lu la seconde moitié du roman d'une traite, voulant en savoir toujours plus. Je trouve cette série d'un niveau au-dessus des Menteuses. 
Je le conseille à tous les fans de la série Pretty Little Liars, vous ne serez pas déçus, malgré les ressemblances évidentes entre les deux histoires.


mercredi 8 octobre 2014

Les Contes du Royaume, Tome 1 - Poison, Sarah Pinborough



Quatrième de couverture

BLANCHE-NEIGE, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction.

Rappelez-vous de l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère...

...et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée...





Mon avis

La première chose qui saute aux yeux est la beauté de la couverture. Bravo aux éditions Milady pour ce travail ! Avec sa couverture rigide, ses pages épaisses et ses illustrations, j'ai eu l'impression d'avoir un grimoire entre les mains.  
Il est difficile pour moi de me décider entre un avis Bon ou Très bon. J'ai lu ce livre juste après mon immense coup de coeur des Etoiles de Noss Head, donc forcément, le début de cette lecture m'a parue un peu fade. Bien que ce livre soit assez court, j'ai mis plusieurs jours à le lire. J'ai eu du mal à rentrer dedans.
Ce qui m'a le plus gênée au départ, c'est le style d'écriture. Etant une réécriture de conte, Sarah Pinborough a utilisé un vocabulaire similaire à l'histoire d'origine. J'ai donc eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire. 
L'histoire est longue à se mettre en place. Il y a peu d'actions, et nous assistons aux différents conflits opposant la Reine et Blanche-Neige. Tout se décante au milieu du livre, environ, et cela devient intéressant. Bien sûr, nous connaissons tous ou presque l'histoire d'origine, donc il y a peu de suspense, mais j'ai aimé la tournure donnée par l'auteure. A un moment donné, elle change la trame et nous offre quelques rebondissements. J'avoue avoir été surprise par la fin que je n'avais pas vue venir. J'aime ce que Sarah Pinborough a fait de cette histoire.

Les personnages sont peu attachants, je dois l'avouer. Bizarrement, ce sont la Reine et le Chasseur que j'ai le plus appréciés. Derrière leurs carapaces, nous découvrons des personnes blessées, et même humaines en ce qui concerne le chasseur. Des révélations sur leur passé nous feraient presque comprendre leurs actes. Je me suis surprise moi-même pendant la lecture à espérer des scènes où ils apparaitraient. 
Blanche-Neige, je n'ai ressenti aucune émotion particulière pour elle. Ni de l'attachement, ni de la colère. Elle m'a parue assez insignifiante en fin de compte. 
Quant aux Nains, je me suis un peu perdue entre tous les noms. Rêveur sort tout de même du lot.
C'est le Prince qui me cause le plus de souci pour définir ce que j'ai ressenti pour lui. J'ai eu du mal à le cerner, mais je l'ai aimé dans sa globalité. 

Les + :
On retrouve le conte de notre enfance
La beauté de la couverture et de la mise en page

Les - :
Le manque de suspense et d'action
Des personnages peu attachants

En bref, j'ai apprécié cette lecture, même si j'ai eu du mal à entrer réellement dans l'histoire. Cela est sûrement dû à mon "book hangover" suscité par les Etoiles de Noss Head. Ce livre est tout de même tombé à pic puisque je suis en train de regarder la série Once Upon A Time, que j'ai commencée récemment, et que j'apprécie beaucoup. Je lirai la suite, mais j'aimerais passer à un autre style de lectures pour le moment.

samedi 4 octobre 2014

Les Etoiles de Noss Head, Tome 1 - Vertige, Sophie Jomain

Quatrième de couverture

Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d'imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont finalement se transformer en véritable conte de fées...puis en cauchemar. Sa petite vie tranquille, ses idées bien arrêtées, ses projets...tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l'inimaginable, faire face à ce qu'elle n'aurait jamais pensé croire un jour, car les légendes n'en sont pas toujours... Leith ne s'attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l'Esprit a choisi : c'est elle, son âme soeur. Pourra-t-il lui cacher sa vraie nature encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu'il n'est pas tout à fait humain ? Il n'a pas le choix, leur rencontre l'a mise en danger. Lui seul peut lui venir en aide.





Mon avis

Je vous préviens tout de suite : cette chronique est une déclaration d'amour à l'oeuvre et à l'écriture de Sophie Jomain.

La première chose qui saute aux yeux est la beauté de la couverture. Je félicite les éditions France Loisirs pour ce fabuleux travail. La lecture n'en est que plus agréable.

Dans les premières pages du roman, on ne peut éviter de faire un parallèle avec Twilight. Etant complètement fan du premier tome de cette saga, mais déçue par les trois autres, j'avais très envie de lire cette nouvelle histoire. Et je ne suis pas déçue ! Je me suis beaucoup attachée à Hannah alors que Bella m'horripilait. L'histoire est menée tambours battants. Certes, l'action n'est pas très présente dans ce tome, mais je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.
L'histoire est racontée du point de vue d'Hannah, et Sophie Jomain retranscrit ses émotions à la perfection. J'ai souffert avec l'héroïne. J'ai eu mal au ventre. J'ai douté avec elle, j'ai souri avec elle, j'ai frissonné avec elle, et j'ai aimé avec elle. Je me suis totalement reconnue en elle. Hannah aurait pu être moi. Une jeune fille qui mène une vie simple, entourée de ses amis, qui doute de beaucoup de choses, à commencer par elle. Au début, elle donne l'impression de savoir où elle va, mais on se rend rapidement compte que ce n'est pas le cas. Elle est fragile mais gère les situations d'une manière qui m'épate. J'avoue que sa naïveté durant la deuxième partie de l'histoire m'a parfois agacée. Mais je l'ai rapidement pardonnée.
Quant à Leith, je suis tombée sous son charme moi aussi. Séducteur, moqueur, sincère, c'est un personnage compliqué, torturé mais terriblement attachant. Je n'ai pas eu besoin de voir ses magnifiques yeux verts pour succomber. J'aime son sens de la répartie, sa maturité, son engagement...
Les personnages sont sans conteste le point fort de cette histoire. Sophie Jomain a travaillé leurs personnalités pour nous offrir des personnes vraies, qui pourraient réellement exister. Ils ont tous leurs failles, leurs qualités, leurs défauts, et l'assemblage de tout ça nous offre des personnages à plusieurs facettes, totalement cohérents.

Ce premier tome est centré sur la révélation de la nature de Leith, et les émotions d'Hannah. C'est un condensé de vie ! Durant cet été, la jeune femme passe à travers différents styles de sentiments que nous avons tous vécu à son âge. Qui n'a jamais aimé à en perdre la tête ? Aimer à un point où l'on peut tout accepter juste pour rester près de l'être aimé ? Quel plaisir de revivre ces émotions à travers des mots.

L'écriture de Sophie Jomain est tout simplement parfaite. Sublime ! Elle nous épargne des descriptions sans fin, mais nous visualisons pourtant très bien les lieux, le physique des personnages et les péripéties. J'ai beaucoup aimé l'humour de l'auteure. Oui, j'ai ri à plusieurs reprises au point de me faire dévisager par mes proches ou des inconnus. Et ça fait du bien. Avec ce livre, on rit, on pleure, on frissonne, on a peur, on se crispe même (pauvre livre ...), et on adore.

Il est vrai qu'on voit venir les rebondissements, qui du coup ne nous surprennent pas vraiment. Mais cela ne m'a pas dérangée une seule seconde. La qualité d'écriture nous fait oublier ce manque de suspense.

Ce tome dépasse le coup de cœur pour moi. Il caracole désormais en haut de la liste de mes Indispensables, ces livres qui ont saveur particulière pour moi. En-dehors du côté fantastique de l'histoire, j'ai revécu mes 18 ans, mes premiers émois, et ça fait du bien.
J'ai lu ce livre sur 24h. Je l'attrapais à la moindre occasion, même pour cinq minutes. Leith et Hannah entrent dans nos vies, dans nos têtes, et refusent de nous lâcher.

J'ai très envie de commencer le second tome, mais j'ai décidé de laisser passer un peu de temps avant de me plonger dans la suite des histoires de nos héros. J'ai bien trop peur de revivre ma déception de Divergente (un coup de cœur pour le tome 1, et une chute d'enthousiasme pour le suivant). Les quatre premiers tomes sont déjà dans ma bibliothèque, et je serai là pour la sortie du cinquième et dernier (snif) chez France Loisirs.


Les +
Les personnages travaillés
Les émotions retranscrites à la perfection

Les -
Attention, cette histoire est addictive !


En bref, ce roman est une magnifique découverte, une superbe surprise. J'ai été totalement emportée par l'histoire et envoûtée par nos héros. Je ne compte pas lâcher Hannah et Leith de sitôt ! Je le conseille à tous sans exception. Ce livre est un bijou.
Cet avis peut sembler un peu décousu, mais voilà mon principal problème : quand j'aime à ce point, il m'est impossible de faire la part des choses et d'organiser mes idées. J'espère toutefois vous avoir donné l'envie de vous plonger dans cette saga qui en vaut vraiment la peine. Comme quoi, les auteurs français sont aussi capables d'écrire des histoires passionnantes !